Pourquoi la cigarette électronique a remplacé les patchs pour arrêter de fumer ?

Publié le : 13 octobre 20214 mins de lecture

Comment réussir son sevrage tabagique aujourd’hui ? C’est une question très fréquente chez les fumeurs. Selon une étude de comparaison sur le sevrage tabagique avec la cigarette électronique et le patch nicotinique, il semble que l’e-cigarette est plus intéressante que le patch.

Patch et cigarette électronique : une efficacité comparable

D’après les études du scientifique Christopher Bullen, de l’université d’Auckland en Nouvelle-Zélande, l’e-cigarette est plus efficace que le patch nicotinique pour arrêter de fumer. Les travaux vont aider en effet le Parlement européen à prendre une décision. Dans cette recherche, les scientifiques ont fait le test sur 657 fumeurs désireux d’arrêter. Pour ce faire, les sujets ont été divisés en trois groupes. 289 d’entre eux devaient utiliser la cigarette électronique avec 16 mg de nicotine, pendant 13 semaines. 295 étaient invités à porter un patch pendant le même intervalle de temps. Les 73 derniers doivent vapoter une e-cigarette sans nicotine, comme moyen de placébo. Après 6 mois de privation de cigarette classique, 5,7 % ont réussi leurs sevrages tabagiques. La proportion s’élève à 7,3 % pour les consommateurs d’e-cigarettes alors qu’elle est de 5,8 % pour ceux qui ont utilisé le patch.

La cigarette électronique, futur outil pour le sevrage tabagique ?

Mais l’étude ne s’arrête pas là, elle va encore plus loin pour trouver la vraie différence entre le patch et l’e-cigarette. Pour les volontaires qui n’ont pas réussi leur sevrage tabagique, 57 % des partisans de l’e-cigarette à la nicotine ont divisé par deux leur consommation de tabac, contre 41 % avec le patch et 45 % avec le placébo. Même si des rechutes ont été remarquées pour ces sujets, celles-ci se sont produites après 40 jours de privation pour les vapoteurs, et 15 jours pour ceux qui ont opté pour le un patch. Dans d’autres cas, près de 90 % des vapoteurs seraient prêts à la conseiller à leurs amis qui veulent arrêter la consommation tabagique. Sur ce point, l’e-cigarette peut devenir une solution sur mesure pour la santé publique permettant de diminuer le tabagisme.

La cigarette électronique, plus attractive que les patchs

D’autres résultats ont également montré que la cigarette électronique est plus avantageuse. 6 mois après le début de l’étude, un tiers des fumeurs utilisaient toujours la cigarette électronique, et 8 % de volontaires ont gardé le patch. Étant donné que plusieurs volontaires utilisaient l’e-cigarette électronique par rapport au patch, il s’avère que l’e-cig a plus convaincu les utilisateurs que les patchs. D’après les résultats, il n’existe pas de différence très claire entre patchs et cigarette électronique pour le sevrage tabagique. Pourtant, il parait que l’e-cigarette est plus attirante pour les fumeurs à réduire leur consommation.

Plan du site